dimanche 2 mars 2014

Transgressing



Ce n'est un secret pour personne, Tinto Brass aime les Italiennes. Leur beauté, leurs formes voluptueuses et plus que tout encore, cette façon qu'elles ont de se refuser aux désirs pressés d'hommes un peu trop... empressés. De cette résistance, naîtra ainsi le fantasme et l'excitation ultime. 

Dans Trangressing il nous offre tout autre chose. Carla (Yuliya Mayarchuk), est une poupée qui ne dit jamais non, et cela va changer la donne. 
Partie pour l'Angleterre afin d'échapper à la jalousie de son petit ami Matteo, Carla y découvre une certaine liberté, mais mis à part assouvir les phantasmes éphémères des autres, elle s’aperçoit très vite que sans celui qu'elle aime, cela n’aboutit à rien de bien terrible au final.
La suite vous la découvrirez en regardant le film ou en me le demandant bien gentiment. Je peux juste vous dire que Tinto Brass se contre balance de la morale et des règles établies, il a déjà les propres siennes et ne manque pas d'humour



Parsemé de belles images et de gentils fantasmes, Transgressing est un film frais avec une musique sympathique, de très jolies tenues même si elles sont aussi légères que la démarche de Carla, et toutes les actrices tenez-vous bien, ont des poils et de vrais seins, c'est magique ! 

Donc, même si Yuliya n'a pas vraiment le profil Tinto Brass, et qu'il est évidemment incomparable et loin derrière Salon Kitty ou Caligula, je le garderai tout de même dans ma vidéothèque pour mes vieux jours ;)



Enjoy !

14 commentaires:

  1. Heu, s'il vous plaît madame, vous voulez bien me raconter la suite ?
    Je tremble tellement en regardant les photos que j'ai peur de pas tenir le coup devant le film ...
    EWG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien, Matteo finit par rejoindre Carla en Angleterre, mais arrivé chez elle, il la découvre avec une femme nue... la suite demain ;)

      Supprimer
  2. Je n'ai pas vu ce Tinto Brass là, mais ta critique pleine de fraîcheur (comme le film donc) me donne envie de choper le dvd.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je vais demander une commission à Tinto Brass ;)

      Supprimer
  3. Ces femmes sont si jolies! Je ne connaissais pas ce film, mais il m'intrigue beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yuliya est une mannequin slave. C'est un film érotique très léger, et les scènes "hot" ne sont pas pires que dans la vie d'Adèle ;))

      Supprimer
    2. Je donnerais très cher pour avoir de telles fesses, si musclées et rondes, haha!
      Je pense que j'aimerais beaucoup ce film, alors. Les scènes de sexe dans La vie d'Adèle ne m'ont pas horrifiée contrairement à beaucoup d'autres, et les scènes de sexe dans un film ne me dérangent pas sauf quand c'est ''seins refaits 95F, grosse chaudasse de la téci'' etc.

      Supprimer
    3. ;))) Tu as un très joli visage en tout cas, pour le reste on se trouve toujours des complexes où l'on devrait pas ;)))
      Ces faux seins sont abjects oui ;)) Je pense qu'il vaut mieux en avoir de vrais petits que de gros faux à mon avis, mais je ne suis ni dans un cas ni dans l'autre à vrai dire x-D

      Supprimer
  4. Mon Dieu Sylvie je vois que tu es en grande forme, ce film a l'air très inspirant...De toute façon la banalisation du cru, nous met tous à l'aise avec la nudité et le hot. Je viens de réaliser grâce à toi, que j'étais gaullée à l'italienne, et du coup je vois mon humeur atteindre des sommets d'allègresse ;)) Bises M-C

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;)))) Moi aussi à part que je suis d'une blancheur quasi phosphorescente ce qui est pratique en cas de coupure de courant soudaine ;))
      Ensuite, moi j'aime pas cette banalisation justement quand ces scènes n’amènent rien dans un film. Dans Transgressing par exemple, tu sais où tu mets les pieds, donc tout le monde est ok tu vois ? . Dans les films grand public ou autre, je supporte pas, parce que là on me prend en otage et ça me gonfle. C'est gratuit et juste un prétexte pour puceaux d'aimer ou non le film.
      Quand à La vie d'Adèle comme le dit @Eleanor, c'est pas la peine de jouer les mères La Pudeur, mais je ne cesse de me demander si Kechich a fait ça pour désacraliser le mythe et les fantasmes que se font la plupart des cons sur les goudous et de leurs godes michet ou si c'est par pure gratuité, je ne sais pas....

      Supprimer
    2. Oui, c'est vrai, moi aussi je déteste les scènes de nues gratuites, montrer ces femmes aux corps dénudés, lascives et délicieuses, aguicheuses et désirables, leurs seins tendus offerts aux spectateurs, leurs formes aux arrondis graciles, c'est un véritable scandale.
      Je suis avec toi Sylvie !
      On se regarde un autre Tinto Brass maintenant que c'est dit ? Hein ? J'ai bon là ?
      Hugo
      ranxzevox.blogspot.com

      Supprimer
    3. Ha Ha !!! Je te comprends, mais bon je ne suis qu'une fille ;)) Je veux parler où d'un coup t'es pris en otage dans une scène semi-érotique même pas sexy que tu vois venir gros comme une maison et qui dure des plombes. Perso je m'ennuie. De toute façon j'aime pas quand ils mangent non plus ! o_Ô

      Supprimer
  5. Tinto rends de magnifiques hommages à la beauté de la femme et démontre à quel point l'homme n'est qu'un faiblard prêt à jouer les carpettes au moindre coup de hanche... ! A regarder d'une seule main (heu pardon d'une seule traite !)

    RépondreSupprimer