dimanche 3 décembre 2017

What happenned to Baby Joan ?




Il s'en est tellement dit sur Joan Crawford, le mieux étant je pense de ne pas en tirer de conclusions trop hâtives et de prendre la voie de la sagesse et se disant que le plus souvent, la vérité se trouve au milieu. Comme le jour où on l'a aperçue agrippée à une hache, alors qu'elle allait tout simplement couper du bois afin d'apporter un peu de chaleur dans son foyer. Les rumeurs vont si vite.... 


Bien qu'avec cette étrange manie de vêtir sa fille à son identique, on pourrait y voir une forme psychopathie et une résonance avec un certain film..... mais non non, ne nous laissons pas aller à la calomnie ou tout autre supputations infondées, ce n'est pas le genre de la maison. Brrrr


A moins que cet enfant puisse nous en dire plus, et notamment sur ces quelques traumatismes qu'il aurait depuis le jour de son anniversaire... 😍😍 


Ci-dessous la petite -mais suffisante- critique de Jean-François Josselin sur le Playboy France de Février 1982 à propos de Maman très chère, agrémentée d'Anne-Marie Fox -adorable Playmate du mois-, qui semble rencontrer quelques difficultés à s'assoir de façon conventionnelle, ce qui est vous en conviendrez, tout à fait mignon.


vendredi 1 décembre 2017

Feud Bette and Joan




Autour de la célèbre rivalité qui animait Bette Davis et Joan Crawford (interprétées ici et respectivement par Susan Sarandon et Jessica Lange), Feud évoque les dessous de l'industrie du cinéma, et les difficultés supplémentaires que les femmes rencontraient, sitôt le pied frôlait-il du doigt la cinquantaine. Et comme si Joan Crawford n'en avait déjà pas assez avec son ingrate de fille, il fallait de plus qu'elle supporte l'omniprésence de cette affreuse Bette Davis de quatre ans sa cadette sur le tournage de Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? Quatre ans c'est pas grand chose, mais pour une femme énervée ça compte double. Voir triple selon le nombre de verres enfilés lors du calcul. 


Et Bette Davis n'étant pas du genre à se laisser marcher sur les arpions, les hostilités entre les deux femmes furent ainsi scellées. Coups bas (nylon) et déclarations en tout genre régalèrent la presse à scandale, et la Warner Bros. récolta les fruits de cette publicité gratuite et inespérée. Pour ne rien gâcher, le public fut ravi de voir les deux sœurs ennemies se déchirer à l'écran, Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? fut un triomphe.


En adaptant le livre de Shaun Considine intitulé The Divine Feud: Bette and Joan, Ryan Murphy redistribue un peu d'humanité dans la cagnotte de Joan Crawford -sa fille Christina l'ayant passé au vitriol dans son bouquin Maman très chère (également en dvd avec une Faye Dunaway très convaincante)-, ça fait quand même du bien. Après, comme quoi le sort semble s'acharner, Jessica Lange pour Joan Crawford n'était peut-être pas la meilleure des idées mais bon. Il m'aura fallu pas moins de sept épisodes (et la saison en compte huit) pour qu'elle me touche vraiment. Un moment d'égarement certainement... mon bon cœur me perdra. (Jessica,  les ravages de la chirurgie esthétique font bien plus de dégâts que les outrages du temps. Méditez la dessus, et hydratez-vous. Beaucoup). 


A la mort de Joan Crawford, Bette Davis aurait gentiment déclaré : "On ne doit jamais dire du mal des morts, on doit seulement dire du bien. Joan Crawford est morte. Bien !