mercredi 27 avril 2016

Dolly, Emmylou et Linda




Selon une étude hautement scientifique, il est prouvé qu'en combinant -par une savante opération- une série de notes en mode majeur, un tempo bien précis et je ne sais trop quoi encore, on obtient la chanson idéale pour nous mettre en joie. Selon le Cabinet des Rugosité Investigation, on pose un disque sur sa platine, et si l'on chante et danse simultanément, il est fort probable que l'on aille même au delà de nos espérances de félicité. Et comme le disait mon grand ami Saint Augustin; "Même en yaourt, chanter c'est prier deux fois". 


Aussi flamboyante et rutilante qu'une Impala sortie d'usine, Dolly Parton nous régale depuis toujours de ses talents d'actrice et de musicienne accomplie avec une générosité sans limite (et si ce n'est déjà fait, il vous faut impérativement la voir dans Comment tuer son patron ;p).

Cependant, l'heure est venue de rétablir une vérité trop longtemps détournée par la désopilante méconnaissance des médias qui attribuent sans vergogne un de ses plus gros succès mondial à une autre qu'elle depuis plus de vingt ans maintenant, car non, I always love you n'est pas de Whitney Houston, mais bien de notre plantureuse Dolly. (Désolé Whitney si tu te retournes dans ton vomi, mais ça aurait fini par se savoir). En ce qui concerne le point de félicité, chez Dolly Parton il y en a pour toutes les goûts et toutes les humeurs, et j'opterais aujourd'hui pour la tendresse et la chaleur qui se dégagent de son duo avec Willie Nelson qui j'espère, sauront suffire à votre bien-être.


Avant de rentrer dans le vif du sujet, si quelqu'un pouvait m'expliquer pourquoi Emmylou Harris et Gram Parsons ne sont pas en ce moment même en Caroline du sud entourés d'une portée de petits enfants qu'il me le dise maintenant ou se taise à jamais. Non attendez, bougez pas ! Voilà, c'est mieux non ? ;D


Maintenant que tout est rentré dans l'ordre, là non plus, pas besoin de mathématique. Prenez le Cimarron par exemple ♫ Roll along, roll on Rose of Cimarron, Dusty days are gone Rose of Cimarron ♪. Magnifique ! Et entrecoupé de splendides ballades, tout l'album est comme ça, c'est une vraie merveille. Si j'ai un conseil à vous donner, jetez vous sans entraves sur n'importe lequel de ses albums (solo ou en collaboration), la belle diaphane vous enrôlera à jamais.


Et puis il y a LINDA ! L'élégante et racée Linda Ronstadt. Petit bout de femme à la fois docile et sauvage, avec cette discrétion et cette humilité qui l'honore, sans qui pourtant, même les Eagles n'existeraient, c'est pour dire ! Mais à ce propos, je laisse la main à Ranx Ze Vox, qui en plus d'être sa petite protégée, vous en contera bien plus à son sujet que je ne saurais le faire. 

Parce que je vais être honnête avec vous, ça n'a pas été une histoire facile entre Linda et moi. On s'est tournées autour, mais ça n'accrochait pas. Alors on a pris notre temps. Et c'est par le biais d'un DVD Canciones de mi Padre que je suis entrée dans son univers pour ne jamais en sortir, et depuis, c'est une histoire qui roule entre nous. Si elle ne vous arrache pas les tripes avec El crucifijo de piedra, c'est que vous n'avez pas de cœur ! Il ne vous reste plus qu'à fermer les yeux, et vous laisser conduire par ces drôles de Dames, et pour ma part -vu que ma commande est en cour de livraison chez mon blog favori, je vous laisse avec une galerie d'images pour vous récompenser de m'avoir lu jusqu'au bout ;)



23 commentaires:

  1. Message bien reçu, mais tu as dit les choses avec tellement de talent que je ne sais pas trop ce que je pourrais ajouter.
    Je suis fan des 3 et plus encore de toi )))

    RépondreSupprimer
  2. M'aurait étonné que ce cochon de Mick ne fricote pas avec la jolie Linda !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il les a toutes (et tous) fait succomber je crois ;))

      Supprimer
  3. Les 3 plus belles voix féminines de la musique U.S. au service de compositions à la beauté élégiaque: de l'or pur musical qui rend notre monde plus vivable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est sur ce style de musique que nous voyons une nette différence culturelle entre la France et les USA. Je ne crois pas qu'il soit naturel (malheuresuement) pour un français de l'écouter. Les racins folk et country réveillent des préjuger. Je ne connais pour ma part que leur premier Trio.
      Mais l'oeuvre et le parcourt de ces 3 dames est exemplaire. Celui d'Emmylou Harris encore plus que les autres parce qu'elle a dû lutter pour s'imposer en tant qu'artiste à part entière et non comme l'ex de... ou juste une interprète avec un joli minois doté d'un joli filet de voix.

      Pour ce qui est de dire que ce sont les 3 plus belles voix féminines de la musique US, je pense que il y a des chanteuses noires avec un net cran au-dessus.

      Supprimer
    2. Bonjour et Bienvenue Audrey

      C'est sur qu'aux USA tout le monde connait l'origine de I will always love you par exemple puisque la country fait intégralement partie de leur patrimoine, et qu'en France on l'a toujours abordée via des chanteurs de variété comme Joe Dassin ou Edy Mitchell par exemple aussi -ce qui nous a aussi formé les oreilles quand on en était déjà pourvus à la base- mais le problème majeur vient surtout des journalistes et critiques spécialisés qui ne sont même pas capables de t'aiguiller dans la bonne direction..
      Après en ce qui concerne Emmylou Harris, je ne sais pas s'il faut en mettre une en avant plus que les autres, parce qu'elles tiennent chacune (et dans leur domaine) une place prépondérante dans la musique.

      Supprimer
    3. Les noires chantent mieux mais pour faire la vaisselle, les blanches sont incomparables.
      Mick Jagger a fait toute une chanson sur le thème.))))

      Supprimer
  4. Mmmmmm Poke !! (c'est comme ça qu'on dit non ?)

    Moi je vous recommande la reprise de Red Headed Stranger dans son intégralité par Carla Bozulich, mais c'est une autre histoire ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (si tu veux faire un appel du coude avec un clin d'œil le Poke est réussi) ;))

      Je ne connaissais pas du tout cette Carla, y a des trucs pal mal oui. Après Willie Nelson c'est pas mon préféré en country. J'aime beaucoup tout ce qu'il représente, mais sa voix un peu moins. Je l'aime surtout en duo en fait.

      Supprimer
  5. et oui.... linda.... Pam

    RépondreSupprimer
  6. He meeeeeerrrrdddaaaaaaaaa ( hi haaaaa)
    J'ai vu le thème et mon ego n'a fait qu'un tour, je vais la surprendre la petite dame avec sa country (que j'adore, bon adorer j'exagère.. mais j'aime beaucoup) je vais lui annoncer l'existence d'un disque à tomber: Linda et son "Más Canciones", je lis et kwaaaaaa (Hi haaaaa) non seulement je ne t'apprends rien mais toi tu me changes mon vendredi soir, non, je ne regarderai pas des épisodes des Soprano, non, je vais me regarder ce concert... Attention, j'ai pas fini.... (Haaaa hoooo)
    En vrac,
    Tu peux toujours parler de se retourner dans son vomi, mais la version de Houston...Devient LA version et puis c'est tout. Il y en a une qui écrit une belle chanson et l'autre qui l'a sublimé.
    Sinon, pourquoi j'ai l'impression que le physique de Linda l'emporte sur les photos et pas que?
    Sinon, la Linda mexicaine qui m'a fait oublié la chanteuse de country pop quelle putain de voix (A ranx de nous remettre en mémoire, moi je fais semblant d'oublier) (Dolly!! Quelle putain de ..)
    Sinon, parlons musique Emmylou et Gram dans "Love Hurts"... Merde LA chanson!!
    Sinon, pour finir sur la touche de Linda: la Lhasa est venu avec le même timbre, la même façon de chanter mais en +... "El Desierto" si tu ne sombres pas, alors
    Sinon ... touto va bene?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS: je m'écoute Lhasa, et en fait, pas vraiment vrai ce que je te raconte, et pourtant... Important le pourtant!!

      Supprimer
    2. Ahh sublimée t'exagère. Dans l'émotion je préfère 100 fois la version Dolly Parton quand même...
      Love Hurts je l'ai mise en lien en réponse à Harry Max, quel morceau oui !
      Te faire rater les épisodes des Soprano, tu me fais porter du lourd sur les épaules ;)) Mais bon j'assume, tu me diras ce que tu en a pensé ;) (et Lhasa n'a pas du tout le même timbre que Linda ;p)

      Supprimer
    3. Whitney Houston plutôt que Dolly ???? Et pour Jolene c'est les White Stripes qui ont fait la meilleure version ?)))))
      Sérieux, Devant, c'est la nostalgie des soirées chez Drucker qui te fait dire des âneries pareilles ???? Tu want to fuck her ? )))))

      Supprimer
    4. Haaa zenfin baston... Zavez de la chance, j'ai les Panzani sur le feu
      Juste le temps d'écrire que: j'ai raison, bien entendu, dans la version de Houston (à vous!!) on attend tous le changement de registre pour monter le curseur. Attention, je suis capable d'en faire autant avec ... je me tais, on va m'interdire de revenir.

      Supprimer
    5. ... sinon, la soirée Linda et les Hiii Haaaa c'était juste grandiose, ceux qui aiment Whitney me donneront raison, les autres sont dans l’erreur, mais jésus et moi nous pardonnons.

      Supprimer
    6. Tu insistes en plus ???? Vil mécréant, pourfendeur du bon goût. Ne mêle pas Jésus à ton naufrage, c'est Guy Drut qu'il te faut invoquer puisqu'il semble que tu confondes musique et jeux olympiques ! On se fout que Whitney vise la médaille d'or en martyrisant ses octaves à grands coups d'esbroufe stérile, on veut de l'émotion, de l'amour, du ressenti. On veut Dolly, et non pas une braillarde que même Lara Fabian ridiculise.
      Et ne te fais pas d'illusion, tu n'as aucune chance avec Linda, vu la manière dont tu causes de sa copine. Ô Malheur.

      Supprimer
    7. Alors d'abord Panzani, Barilla et Rivoire et Carré (je suis obligée sinon je me fais taper sur les doigts par le CSA) ;)))
      Je n'ai personnellement rien contre Whitney, d'ailleurs j'adore I'm every woman (si ça se trouve c'est même pas d'elle ;p), mais faut quand même reconnaître que Houston Houston, nous avons un problème ! ;))))

      Supprimer
    8. Ah oui tout de même préférer la version de Houston à celle de Parton fallait oser le dire tout de même ! La Whitney elle était si froide et si lisse qu'elle ne parvenait jamais à dégager une émotion qui te prend aux tripes. De la musique d'ascenceur voilà ce qu'elle aura prodigué tout au long de sa carrière.

      Supprimer
  7. Musique d'ascenseur pour l'échafaud la concernant, car je crois que ce succès lui a été assez fatal malheureusement...

    RépondreSupprimer