mardi 27 mars 2018

Stéphane Audran



  🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌟🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹


19 commentaires:

  1. Réponses
    1. Avec délicatesse qui l'a toujours accompagnée, on lui souhaite effectivement. Snif ;(

      Supprimer
  2. Merci pour tout Madame. A vous revoir.

    RépondreSupprimer
  3. Un jeu trouble, une beauté froide, c'est ce qui me revient à l'esprit à l'évocation de l'actrice...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça, c'est pourquoi elle était parfaite pour le cinéma de Chabrol qu'elle sublimait malgré les histoires plus glauques les unes que les autres ;)

      Supprimer
  4. Stephane Audran telle que je l'ai imprimée dans mon esprit, à l'âge où chaque film est une première fois, était comme une œuvre d'art en elle-même. Un mélange de cubisme, d'art déco et de sexe. Une rousse intimidante indissociable du cinéma de Chabrol. De celles qu'on aimerait avoir l'occasion d'appeler Madame au moins une fois dans sa vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair qu'il émanait une distance à respecter tout en étant très accessible. La grande classe

      Supprimer
  5. Je l'aimais beaucoup, je lui trouvais bcp de classe malgré certains rôles pas en phase avec elle. Merci

    RépondreSupprimer
  6. Chabrol - qui a été son mari pendant un temps - se faisait un malin plaisir de lui faire interpréter des rôles de bourgeoises basculant dans la perversité.
    A ce titre Les Noces Rouges, où elle est partageait l'affiche avec ce dingue de Michel Piccoli, est encore un parfait exemple de décadence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce physique de bourgeoise sulfureuse naturel a inspiré Chabrol maintes et maintes fois je pense ;) Je la trouve fantastique également auprès de Michel Bouquet qui n'a pas son pareil pour interpréter la froideur et le mépris comme dans La femme infidèle.
      Michel Piccoli n'est pas mal dans le genre aussi ;))) Mais je n'arrive pas à me rappeler des noces rouges... je vais y remédier de ce pas ;)
      Merci Harry ;D

      Supprimer
    2. en tout cas dans "comment réussir sa vie quand on est ... et pleurnichard", la scène ou elle est dans une espèce de transat ne m'as pas gelé du tout, et avec humour en plus. je conclus avec un "haaa stéphane ! tu as sacrément mis en émoi ce soir là ce puceau que j'estois".

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Je pense à un lectrice que je ne vois depuis longtemps.. si c'est toi Pam, frappe trois coups ;))

      Supprimer
  8. Froide ? serte son intelligence s'exprimée rien que par son visage mais elle avait aussi un solide sens de l'humour et de la séduction qui en faisait la grande actrice qu'elle été .Quel que soit le genre ou le sujet abordé........bref une véritable étoile de plus dans le ciel et une de moins encore sur terre.

    RépondreSupprimer
  9. Stéphane Audran, une comédienne d'une beauté et d'une grâce infinie. Remarquable dans les films de Claude Chabrol comme "La femme infidèle" ou "Les noces rouges" au coté de Michel Piccoli sans oublier "Le boucher" avec l'inclassable Jean Yanne La muse de Claude Chabrol , la femme symbole des années 70 (avec Romy Schneider ou encore Annie Girardot ) s'en est allée à 85 printemps par un jour plein de grisaille , tristesse de vous voir partir . Au revoir madame et MERCI !!!

    RépondreSupprimer
  10. Reposez en paix Stéphane Audran

    RépondreSupprimer
  11. Beau florilège. :)
    Marcorele (Cinéluctable)

    RépondreSupprimer